CDMP


Madame, Monsieur, chères amiEs,

Comme vous le savez le Café du Marché vit une période dense, pleine de turbulences. Suite à la résiliation du bail par la municipalité de Payerne, propriétaire des lieux, le comité du Café du Marché a dû prendre la décision de mettre un terme à son activité, à la fin du mois de juin 2019 (Décision soutenue par l’AG du 14.03.2019).

Cette décision n’a pas été prise de gaité de cœur et elle n‘a pas été facile à prendre. Tout au long de ces années d’activité, le comité, en collaboration avec le conseil VCC, a suivi et soutenu tous les événements, parfois difficiles et tragiques (comme l’incendie de 2017) en étant au plus près de ceux et celles qui agissent régulièrement au sein du Café. Et s’est engagé pleinement au service de ce projet et de tous.

Dans les derniers mois qui ont suivi, le comité a multiplié les contacts avec la commune pour suivre le dossier de restauration de l’Abbatiale et l’aménagement de la place du Marché. Avec toujours une envie de faire des propositions concrètes et simples pour un partenariat riche et stimulant.

Mais notre façon de faire, dans le respect d’une identité véritable et authentique et d’un projet à la fois humain et social, n’a pas convaincu les responsables politiques locaux.

Leur option de favoriser un lieu économique et commercial (projet qui reste toujours à finaliser) ne correspond, ni à notre identité ni à notre approche, et c’est ainsi qu’il nous faut renoncer à ce qui nous tenait à cœur !

Tout en étant affectés, nous ne sommes pas abattus. Car nous pouvons être fiers de ce qui a été proposé et vécu ; riches de la qualité de relation, d’animations, de nourriture, que nous avons partagée.

Quand il écrit à ces amis de Corinthe, Paul le dit ainsi : « Nous portons ce trésor dans des vases de terre afin que cette puissance extraordinaire soit attribuée à Dieu, et non à nous.  Nous sommes pressés de toutes parts, mais non écrasés ; inquiets, mais non désespérés ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non anéantis.  Nous portons toujours avec nous dans notre corps l’agonie du [Seigneur] Jésus afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. » 2 Corinthiens 4, 7-10

Il nous reste quelques mois et nous irons au bout de notre vocation. Le printemps est là, le soleil brille et comme dit un proverbe : « il n’y a pas de joie sans être partagée ». Alors maintenons le cap, resserrons les liens et rayonnons encore !

Et je ne résiste pas à vous partager l’une des belles pages de l’intervenant de la soirée Café spi littéraire de mercredi dernier, Thierry Lenoir, dans son ouvrage « Des notes dans la nuit »

« Certes… Il est vrai qu’un voilier est davantage en sécurité dans un port ! Et encore… Mais penses-tu vraiment que ce soit là sa vocation première ? Je connais plein de gens qui passent leur vie à chercher un abri sur le rivage. Moi, en revanche, j’ai une folle envie d’embrasser le large ! De risquer l’inconnu. De m’y plonger. Quitte à m’y perdre. De partir, poussé par le vent, loin, très loin… Sans même savoir où il va me mener. Sans l’ombre d’une hésitation, à l’ancre, je préfère la voile. Et toi Jaco, quel est ton choix ? Un rivage confortable… ou la haute mer incertaine ?

 

Dans cette finalité j’ai le plaisir de vous annoncer la venue prochaine d’Elisabeth Parmentier (Uni GE) pour la présentation de l’ouvrage « Une Bible des femmes » le mercredi 10 avril à 19h

Avec cette invitation centrale pour nous lecteurs/lectrices: « … savoir lire…avec perspicacité et rébellion. »

Et la (re) découverte du fameux texte de Marthe et Marie dans la perspective : « Femmes boniches ou femmes potiches, est-ce l’alternative ?. »

Avec vous, nous irons encore plus loin, riche de ce qui est partagé !

 

Et n’oubliez pas, chaque semaine le Café du Marché vous offre sa palette de propositions de menus succulents

Au plaisir de ces moments ensemble

 

Patrice Haesslein, pasteur

Responsable du Café du marché

Renseignements et inscriptions : cafe@cdmp.ch 026 662 66 90

ce-qui-est-bonLogo