« Oh purée, treize à table ! »


On dit qu’il ne faut pas être 13 car cela porte malheur. Cette expression vient d’un passage de la Bible qui fait référence à la Cène où Jésus et les 12 apôtres étaient treize à participer à leur dernier repas.

« Le soir étant venu, il arriva avec les douze. Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : Je vous le dis en vérité, l’un de vous, qui mange avec moi, me livrera. Ils commencèrent à s’attrister, et à lui dire, l’un après l’autre : Est-ce moi ? Il leur répondit : C’est l’un des douze, qui met avec moi la main dans le plat. » (Marc 14:17)

Depuis la superstition est restée et il ne faudrait donc pas être 13 à table ? Mais pourquoi la crainte serait-elle plus forte que la confiance ?

Oui la confiance, voilà le véritable moteur d’une amitié partagée, d’une convivialité exercée, d’une conviction enracinée.  Voilà ce qui nous motive au Café du Marché. Se réunir autour de la table. A l’église les jeudis soirs ou au café les autres jours. Pour célébrer la vie !

Et dans d’autres circonstances aussi :

  • Ainsi le samedi 17 mars pour fêter la St Patrick (ou la St Patrice, comme vous voulez !) avec la musique joyeuse du « Duo Celtic », en collaboration avec la Brasserie artisanale de Payerne ?
  • Ou le vendredi 23 mars autour d’Abigail Seran pour ses « Chroniques d’une maman ordinaire » avec la collaboration de la librairie « Page 2016 »?

Etre 13 à table. Pourquoi pas ! Mais savez-vous pourquoi il ne faut pas laisser le pain retourné sur la table ? ça c’est une autre histoire !!!

Au plaisir de vous croiser

Pour l’équipe du Café du Marché

Patrice H,  pasteur et restaurateur

13 à table : ce sont aussi des écrivains qui s’engagent au profit des restos du coeur pour célébrer l’amitié !

Et nous, combien serons-nous le 22 avril pour souffler les bougies d’anniversaire ? N’oubliez pas !

Renseignements et inscriptions : cafe@cdmp.ch 026 662 66 90

ce-qui-est-bonLogo